Mon travail auprès de plus de 600 scouts durant une semaine l’été dernier m’a donné de la vigueur et de l’enthousiasme au sujet de nos forêts et de la prochaine génération qui en sera responsable. Je travaille pour SFI depuis 2010 et je suis actuellement la vice-présidente principale des relations communautaires et gouvernementales. SFI fait la promotion du développement durable par le biais de collaborations axées sur la forêt, alors même si je travaille en foresterie tous les jours, c’est toujours un plaisir particulier de retourner dans les bois durant une semaine, de me salir les mains et de prendre contact avec les jeunes, qui sont si importants pour l’avenir de notre secteur.

En tant que forestière invitée au ranch scout de Philmont, dans la magnifique nature sauvage des Rocheuses du Nord-Est du Nouveau-Mexique, j’ai demandé à des scouts venant de partout aux États-Unis : « En quoi la forêt d’ici semble-t-elle différente de celle d’où vous venez? »

Les échanges m’ont permis d’aider les scouts à comprendre pourquoi et comment nous devons aménager nos forêts. J’espère leur avoir transmis l’idée que l’aménagement forestier durable aide à conserver la biodiversité, à purifier notre air et notre eau, à atténuer les changements climatiques et à soutenir des emplois verts durables. En prime, mon séjour à Philmont coïncidait avec la randonnée de douze jours de mes jumeaux à Philmont, ce qui a permis à notre famille d’avoir d’importantes discussions au sujet de notre environnement naturel.

Le matériel de Project Learning Tree fait mieux comprendre la foresterie durable

La mission première du programme des forestiers invités est de nouer des liens avec les scouts et de leur faire mieux comprendre la foresterie durable et le besoin d’intendance des forêts. Les forestiers invités ont beaucoup de latitude pour adapter leur programme à leur propre expérience en foresterie. J’ai moi-même pu mettre à profit les thèmes et les approches employés par Project Learning Tree (PLT; n. du trad. : équivalent en langue anglaise d’Apprendre par les arbres Canada), l’initiative pédagogique de SFI.

L’activité « Living with Fire », qui se trouve dans le nouveau guide Explore Your Environment: K-8 Activity Guide) de PLT, était particulièrement indiquée, vu les feux de forêt que l’Ouest a subis. Je me suis servie du guide pour aider les scouts à comprendre l’importance de l’aménagement forestier, le rôle que joue le feu dans un écosystème en santé et la situation difficile devant laquelle nous nous retrouvons après avoir éliminé durant des années les feux qui auparavant survenaient naturellement dans les écosystèmes. « Fire is not Evil » (le feu n’est pas le Mal) n’était pas seulement le message inscrit sur un tampon encreur que les scouts pressaient dans leur « passeport » de Philmont, mais aussi une simple pensée dont j’espère qu’ils se souviendront, alors que notre pays (les États-Unis) réévalue la façon dont nous aménageons les forêts pour créer des écosystèmes résilients au feu.

Philmont a subi en 2018 un important feu de forêt qui a brûlé 9 300 hectares et empêché les scouts de s’y rendre cet été-là. Le secteur est encore en grande partie fermé à cause des sols instables et des risques de glissement de terrain et de chute d’arbre. Cet événement tragique permet de faire comprendre aux scouts ce qui arriverait si le paysage était laissé à lui-même; il faudrait peut-être des siècles pour retrouver les conditions d’avant le feu. D’un autre côté, les responsables du ranch pourraient accélérer ce processus en replantant des arbres, en stabilisant les sols et en extirpant les espèces envahissantes. L’explication de ces choix a aidé les scouts à comprendre ce que la foresterie durable signifie concrètement.

Une présentation des choix de carrière dans le secteur forestier

J’avais particulièrement hâte de présenter les choix de carrière en foresterie et en conservation. Je voulais montrer que la foresterie ne se résume pas à des bûcherons qui abattent des arbres. Mon expérience comme femme travaillant pour un organisme à but non lucratif voué la promotion du développement durable, doublée de mes expériences de forestière invitée à Philmont et d’arboricultrice aidant les propriétaires fonciers et les collectivités à créer des paysages résilients au feu, illustrait la variété des carrières en foresterie et la diversité des personnes qui s’orientent vers ce domaine.

J’ai été vraiment inspirée par l’exemple donné par Mary Stuever, forestière du district de Chama auprès de la Division des forêts du Nouveau-Mexique. Comme fondatrice du programme des forestiers invités de Philmont en 2002 et par son dévouement et son volontarisme, Mary a joué un rôle prépondérant pour encourager les jeunes à réfléchir aux forêts et à mieux les connaître durant leur séjour à Philmont. Chaque année, Mary s’efforce de recruter de 30 à 40 forestiers pour venir passer une semaine à Philmont pendant l’été. Un de ses objectifs est de constituer une équipe diversifiée de forestiers invités qui inspire les jeunes à voir plus largement les carrières en foresterie. Je craignais de ne pas avoir assez d’expérience sur le terrain pour participer à titre de forestière invitée. Mary a rapidement fait tomber mes craintes et a insisté pour que j’apporte mon expérience et mes connaissances au programme.

La conversion d’une forêt certifiée SFI en salle de classe en plein air

Notre salle de classe était une forêt de démonstration d’une trentaine d’hectares, qui comprend des panneaux d’interprétation expliquant des choses comme les espèces indigènes et les espèces envahissantes ainsi que les différents traitements sylvicoles. La forêt de démonstration a été établie il y a vingt ans avec l’aide de la Division des forêts du Nouveau-Mexique et du Comité des fermes forestières du Nouveau-Mexique.

Or, à vrai dire, toute la propriété Philmont pourrait être considérée comme une salle de classe en plein air. Les 36 hectares de la propriété sont certifiés selon la Norme d’aménagement forestier SFI, ce qui témoigne de l’engagement du ranch scout de Philmont envers la foresterie responsable. Cet engagement s’étend non seulement à l’aménagement sur le terrain, mais aussi à la promotion de la recherche en conservation et à l’implication communautaire.

SFI est fière de s’associer aux scouts et, sur le plan personnel, j’étais heureuse de prendre contact avec tant de jeunes et de les amener à mieux connaître l’aménagement forestier durable. Tous ne poursuivront pas une carrière dans le secteur forestier, mais j’espère que tous ont redécouvert la valeur et la beauté des forêts de notre pays (les États-Unis).

SFI EN BREF

SIGN UP to receive our Monthly Newsletter.

COMMUNIQUÉS

SIGN UP to receive the latest SFI Related News.

ARCHIVES